• Chrystal

La recherche du bonheur 7 avril 2008

Pourquoi pensez-vous que le bonheur a quelque chose de magique ? Parce que vous le recherchez à l’autre bout de la terre ou parce que vous ne le croyez pas à votre portée et vous en souffrez. Bien plus loin que vous ne l’imaginez il sera, tant que vous ne prendrez pas conscience que ce bonheur recherché, est à votre portée. Vous ne le méritez pas, vous n’avez pas eu les diplômes pour être heureux, vous ne croyez pas qu’il puisse vous apporter ce dont vous rêvez. Pourquoi toutes cette distances entre vous et le bonheur, alors que de nombreux êtres peuvent vous démontrer, qu’ils l’ont acquit.

Dois-je vous donner la permission d’être heureux, ou allez-vous vous enraciner dans ce bonheur, qui doit faire partie de votre vie toute entière, pas seulement en quelques jours et quelques instants mais bien entièrement et pour toujours. Le bonheur est un mot pour bien des être, même une illusion, alors que vous êtes tous, ce bonheur que vous avez à l’intérieur de vous-même. Celui qui a ressentit ce bonheur n’arrive jamais à l’oublier. Il fait partie de lui-même.

Apprenez à vous sentir heureux, à faire l’effort de vous apprendre à faire votre propre bonheur. Celui qui apprend à mettre en pratique cette loi de l’Univers, a la possibilité d’être son représentant, sans quoi, qu’est-ce qui est important à vos yeux, la peine, la difficulté, ou bien le bonheur ? Si le bonheur a de la valeur à vos yeux, et bien faites-lui la place qu’il mérite dans votre vie. Soyez attentifs au ressenti du bonheur et donnez-lui la possibilité de grandir.

Ce mot, ce bien-être se fond dans votre vie, sans que vous en soyez conscients et chez l’être humain, tout ce qui n’est pas conscient, n’existe pas. De bien des façons vous avez la possibilité d’attirer le bonheur dans votre vie, mais la place consacrée à la peine actuellement est bien plus importante, et vous dites quand même chercher le bonheur. Voyons, soyez sérieux. Le bonheur est un enchantement et bien plus agréable que la peine. Demandez à le ressentir, à le voir, à lui faire la place que vous avez rêvé, mais attention, il faut que vous deveniez ce bonheur et que vous effaciez définitivement la peine et la déception, qui n’ont plus de place quand le bonheur s’est installé.

En fait, si vous croyiez, et côtoyez le véritable bonheur, il se faufilera en chaque demande, en chaque geste, et plus encore, dans chaque cellule de votre cœur. Faire de la place au bonheur dans votre vie, ne représente que la place que vous êtes prêt à sacrifier, à la peine. Voyez comme c’est simple. Êtes-vous prêts à ressentir ce bonheur ou alors faites le ménage dans vos émotions. Ressentez ce bien-être apporté par le bonheur. Ce n’est pas une illusion. Il est réel si vous vous y accrochez.

Prenez le temps de savourer le bonheur qui vous appartient et qui ne doit jamais vous quitter. Faites le grandir. Apportez-le chez vous, au bureau, en voyage, partout il est à vous, à la seule condition que vous le vouliez. La simplicité du bonheur, est pleine de surprise, sans être une cours, et sans avoir la richesse, le bonheur est à vos pieds. Quand ferez-vous l’effort qu’il convient pour l’inviter à rentrer dans votre vie ? Pour combien de temps le posséderez-vous ? Pour toujours? Si vous le voulez.

Quoi vous dire de plus pour vous encourager à faire de votre vie une vie de bonheur.

Cherchez à l’intérieur ce que vous croyez à l’extérieur. Faites de la place en vous, dans vos pensées, dans votre cœur et le bonheur sera permanent. L’être divin a toujours du bonheur à revendre, si je peux m’exprimer ainsi, mais vous pensez peut-être que vous n’êtes pas encore assez divins pour être heureux, pas assez riches ou pas encore assez intelligents. Il vous manque quelques diplômes ou bien quelques zéros sur votre compte en banque. Bien des êtres humains pensent tel que cela. Alors le bonheur ne peut faire partie de leur vie. Quel dommage ! Éloigner ou renier ce qui est à vous, pour vous et de plus en permanence à votre disposition seulement, en changeant votre façon de penser.

Voyez-vous comment l’être humain, en général, est ignorant. Il ne veut même pas pour lui-même ce qui est le plus beau. Il cherche toute sa vie, ce rêve de bonheur, donnez-le-lui, et il se sauve. Le bonheur lui fait peur. Bien sûr, il ne connaît que la peine. C’est normal que le bonheur ne soit pas dans sa vie, c’est ce que l’être humain, en général, croit et de là, crée. Et bien, changez votre façon de penser. Changer vos habitudes et faites une grande place au bonheur. Il se conçoit très facilement. Vous pensez que vous êtes heureux, que le bonheur vous appartient et il est là, bien présent dans votre vie de tous les jours.

N’essayez pas de lui mettre un visage, de lui donner une forme ou une adresse. Il est là. Il existe en vous à chaque respiration. Il est là. Vous êtes bonheur et seulement bonheur. Tout ce qui n’est pas bonheur, chassez-le et remplacez-le par le bonheur. Vous apprendrez très vite à être heureux, avec très peu aux yeux des autres. Ce n’est pas important. Le bonheur ne se monnaye pas. Il est gratuit et à la portée de tous. Il suffit de le vouloir.

Voulez-vous ce bonheur que je vous offre, de devenir et de posséder ? Oui, j’en suis sûr.

Je vous adombre de bonheur jusqu’à la fin de votre vie sur terre. Voici votre condamnation.

J’ai dit, le Maître Saint-Germain.

Reçu par Chrystal (Francine Bertrand)

www.apprendreafairedesmiracles.com

Posts récents

Voir tout

Tél : 1-866-999-2718

sans frais Canada et É.U.

Francine Bertrand ne dispense pas des conseils médicaux ou ne prescrit pas l'utilisation de  technique comme une forme de traitement pour les problèmes médicaux sans l'avis d'un médecin, directement ou indirectement. Dans le cas où vous utilisez les informations dans ce site web pour vous-même, ni Francine Bertrand, les collaborateurs à ce site Web, ou l'éditeur n'acceptent la responsabilité pour vos actions.

© 2017-2020 Conception web Créé avec Wix.com