• Chrystal

CHERCHER Par le Maître Saint Germain Le 18-09-2008

Se prendre en charge signifie chercher ce qui est vrai. C'est avoir confiance que les autres n'aient plus de pouvoir ni de contrôle sur votre mental. Nul devoir vous est donné d'être pour plaire. Vous comprenez qu'il est important de faire ce que vous devez faire, sans être obligé de devenir la copie de quelqu'un d'autre. Le véritable bonheur se voit quand l'être est à la fois ce qu'il démontre et sa véritable personnalité. Chercher représente le moteur de l'être qui a atteint la sagesse de voir ce qu'il est, au fond de lui-même. Il veut changer les choses sans être obligé de faire de longs voyages ou bien de s'absenter de son foyer pour de longues années. Cela n'est pas du tout nécessaire.

Comprenez que chercher est l'atout majeur de l'étudiant sérieux, mais que cela comporte quelquefois des changements drastiques tels que séparation ou entêtement à vivre seul. Celui qui cherche et qui comprend va prendre du temps pour se centrer et retrouver sa vraie nature. Le chercheur est insatiable, il prévoit sans s'en apercevoir son futur avec sagesse. Changer pour lui représente une expérience de plus, à laquelle il adhère avec joie. Savoir que la recherche qu'il a entreprise depuis de longues années va avoir une fin, n'a pas d'intérêt pour lui. Chercher à comprendre ou à apprendre ce qu'il ignore est sa façon à lui d'être vrai. Le véritable chercheur n'envisage pas la fin de sa recherche. Ce qui lui donne la force et la foi pour faire des choses qu'il aurait peut-être abandonnées, si la recherche n'avait pas tenu allumée cette flamme. Viendra-t-elle s'éteindre, cette soi-disant flamme ? Non, pas dans sa vie présente, car elle fut la véritable cause de son incarnation.

Considérez qu'avant l'incarnation, la pensée a eu la sagesse d'entretenir cette volonté de chercher, pour que l'être qui a cette foi soit un excellent étudiant et, bien entendu, un maître en devenir. Cela dit, il y a bien des domaines où chercher rapporte de l'argent. Cette façon de chercher est également bonne pour le chercheur, monnayer sa recherche va lui permettre d'entretenir la valeur de la recherche. Et comme toute recherche mène à une compréhension supérieure, tout va contribuer à ce que le chercheur rencontre en lui-même Dieu, si son ultime but est de marcher vers la lumière de l'ascension.

Si son but est uniquement monétaire alors sa vie va être un succès, disons jusqu'au jour où le chercheur va prendre conscience que la recherche qu'il a entrepris depuis son enfance et son adolescence ne le satisfait plus. Il veut plus, plus d'histoire et moins de paraître, plus de vérité et moins de choses qu'il considère maintenant inutiles. Voilà ce que le véritable chercheur va faire, il sera absent de son travail plus souvent. Il aura moins d'intérêt à entasser de l'argent ou quelques biens matériels.

NOTE : plus de faits?

Voici la véritable recherche qui commence. Elle va accompagner ce chercheur jusqu'à son ultime but, retrouver son véritable moi, sa véritable identité, savoir qui il est. Cela le plus sagement possible, pas de scandale, pas de séparation du monde dans lequel il vit. Seulement une quête importante, passant par la lecture, l'échange avec d'autres êtres chercheurs comme lui, ou sur un chemin plus lumineux.

Des cours, des enseignements auxquels personne n'aurait pensé qu'il pourrait s'intéresser un jour - certes oui, c'est un vrai chercheur. Le véritable sage qui a compris que l'être soit autre chose que ce qu'il paraît, sans se fier à son entendement.

Le véritable chercheur va être confronté à de nombreux changements. Chercher lui donne une plus grande connaissance et plus d'autonomie pour regarder, ou faire, autrement que ce qu'il a toujours vu ou fait. Accroître sa connaissance lui fait réaliser les erreurs de sa vie et il va - sans se blâmer - réparer ses torts ou ses erreurs. Voilà le résultat de sa recherche: apprendre, à travers ses expériences passées, à grandir et à continuer de chercher en construisant des bases solides et bien ancrées dans le monde de la matière. Car il a compris que le départ de toute recherche est, et restera l'humaine peu importe sa place dans la société.

NOTE : on peut dire soit : " humaine " ce qui veut dire que la recherche est faite par des humains ; soit : " l'humain " ce qui veut dire que la recherche est faite l'être humain. Je ne sais pas lequel des deux est ton idée. Mais on ne peut pas laisser comme tu as écrit.l

Celui qui a cherché toute sa vie a accompli le pourquoi de son incarnation. Peut-être cela vous apparaît-il simple, trop simple pour l'intellect humain et pourtant, c'est exact. La différence entre le chercheur et le satisfait, ou le peureux et l'orgueilleux est vraiment la connaissance et la sagesse de comprendre sa propre évolution vers la lumière. L'être vrai et réalisé fait toute la différence entre celui qui est chercheur et celui qui se croit arrivé. Seuls l'orgueil et la peur les empêchent de se rejoindre. Voilà la véritable explication de chercheur.

Je cherche à vous connaître tous.

Je vous adombre de l’énergie du chercheur.

Je suis le maître Saint Germain.

Reçu par Chrystal (Francine Bertrand)

www.apprendreafairedesmiracles.com

Posts récents

Voir tout

Tél : 1-866-999-2718

sans frais Canada et É.U.

Francine Bertrand ne dispense pas des conseils médicaux ou ne prescrit pas l'utilisation de  technique comme une forme de traitement pour les problèmes médicaux sans l'avis d'un médecin, directement ou indirectement. Dans le cas où vous utilisez les informations dans ce site web pour vous-même, ni Francine Bertrand, les collaborateurs à ce site Web, ou l'éditeur n'acceptent la responsabilité pour vos actions.

© 2017-2020 Conception web Créé avec Wix.com