• Chrystal

Archange Michaël Un petit castor m'a raconté son histoire aux Chutes Wilson le 6-6-06

Hector le castor

Plein de courage, Hector le castor est arrivé dans la vie. Il a appris de sa mère, qui l'a entouré, protégé et nourri. Il a appris de son père. Il a appris à construire, à choisir les arbres avant de les couper. Il a appris ce qu'était la sécurité, la sagesse des vieux et l'endurance de la famille. Tout ça, il l'a appris et un jour les parents lui demandent de partir. Partir rencontrer le monde, chercher sa voie et prendre à son tour une famille.

Mais Hector n'est pas d'accord. Il sait que sans la famille, il est seul et sans défense vraiment. Alors, il se rebelle, parle haut et fort pour se faire entendre. Mais il s'aperçoit que personne ne l'écoute. Chacun vaque à ses occupations, donc désespère. Hector prend la décision de partir.

Il remonte le courant et rencontre d'autres familles de castor. Mais quand Hector veut s'approcher d'eux, ils le chassent. " Tu es un intrus. Va chercher ta place ailleurs. " Mais Hector ne se décourage point. Il a appris à se battre contre les éléments. Alors il reprend sa route, croise encore d'autres castors, puis également des canards sauvages et bien d'autres animaux qu'il ne connaissait pas. Alors il parle avec eux, cherche à comprendre ce que chacun a à lui apprendre et quand il a compris, ou cru comprendre, il reprend sa route en pensant : " ailleurs le monde est mieux ". Alors il reprend son courage et nage encore plus loin.

Un jour, il arrive à deux bras de rivière et la il doit choisir comment faire. Alors il aperçoit d'autres castors et va leur demander conseil. Les autres castors le reçoivent gentiment. Ils sont très affairés à construire un grand barrage. Alors Hector leur propose son aide. Ce qui est immédiatement accepté. Puis les jours passent, Hector est heureux. Il travaille fort, mais se nourrit bien et pense avoir trouvé une nouvelle famille. Mais! Hector n'a pas fini ses expériences et quand le barrage est terminé, il est prié de partir. Il n'est pas de la même famille et il mange beaucoup. Donc il est préférable qu'il parte, et là, personne ne lui adresse plus la parole, comme chez lui quand la famille a voulu qu'il parte. Là encore Hector se révolte, il crie qu'il était utile, qu'il a travaillé fort. Mais personne ne l'écoute. Et voilà Hector n'a plus qu'à repartir.

Mais en s'éloignant, il voit encore d'autres canards sauvages, et là il est bien décidé à aller leur parler. Il s'approche et immédiatement, il est entouré par toute une famille qui joue avec lui. Il a beaucoup de plaisir, il n'a jamais joué. Il apprendre à jouer avec eux, ceux là lui apportent un nouvel espoir. Peut être que cette famille va accepter que je reste avec eux. Et là encore Hector fait des projets. Il va bâtir un barrage pour ces nouveaux amis! Mais un jour le patriarche vient le voir et lui parle comme à son enfant, car il l'aime beaucoup et le respecte. Mais voilà, il explique à Hector que pour eux le temps est venu de partir. Les petits sont assez forts pour voler, donc ils doivent partir. Là Hector ne comprend plus. Chez les castors, après avoir travaillé fort, il a été chassé et dans cette famille si heureuse, où il était intégré et pouvait s'amuser, ils viennent lui dire que c'est eux qui vont le quitter.

Hector est très malheureux. Il ne sait plus quelle rivière choisir. Il ne sait plus quel ami choisir et à ce moment de grande tristesse apparaît un très vieux castor. Il est presque blanc. Hector n'a jamais vu de castor pareil à ce vieillard, mais il l'écourte sagement. Il n'a plus d'idée, plus de courage pour continuer : Le vieux castor lui dit : " Tu sais Hector, tu es né dans une bonne famille. Tu as grandi en sécurité! Tu as reçu tout ce que tes parents avaient de meilleur à te donner! Mais il fallait que tu fasses ta propre vie. Que tu apprennes à discerner ce qui est bien dans ta vie. Et ceux qui pouvaient t'apporter le plus, ont traversés ta vie! Tu n'as pas vu les cadeaux qu'ils t'ont donnés! Tu n'as pas vu que la rencontre des gens méchants t'a appris à te méfier et à continuer! Tu n'as pas vu que ceux qui t'ont acceptés pour construire leur barrage, t'avais montré que pour avoir une famille, il faut de l'aide et de la patience, et aussi la compétence que des plus vieux t'ont montré! Ensuite, tu n'as pas vu qu'en te faisant partir, il te libérait et te permettait d'aller fonder ta propre famille! Ensuite tu as rencontré cette famille de canards qui t'a appris à jouer, à rire, à être heureux en profitant des saisons propices à ton évolution, dans la joie et le plaisir. Tout ça, tu ne l'as pas vu! Ensuite, quand ils sont partis, tu n'as pas vu que tout ce qu'ils t'avaient appris, était précieux et que tu es différant des autres castors Maintenant!

Donc! Tu dois continuer ta vie dans la rivière, comme toutes les familles de castors. Mais toi Hector, contrairement aux autres castors, ta vie a été riche en expérience et toujours, on t'a libéré. Que penserais-tu si tu étais prisonnier de cette famille de castor ou si le doyen des canards t'avait demandé de voler ? Tu vois, aujourd'hui tu es libre! Libre de choisir vers quelle rivière tu vas aller. Vers quelle place tu vas choisir de bâtir ton barrage et de fonder ta propre famille, à qui tu as tant à donner et à apprendre, puisque tu as appris.

Donc arrête de te plaindre et prends la décision, une dernière fois d'être heureux, quoiqu'il arrive et quoique tu fasses! Car ta richesse et ta liberté sont dans tes propres expériences. Car personne ne peut prendre les expériences de l'autre, ou même s'en servir. Seul celui qui les a vécues, en est riche et pourra les utiliser. Voilà ce que tes parents ont voulu que tu apprennes et tu as appris.

Tu es Hector un castor sage et riche de belles expériences, et ce savoir là, jamais tu ne l'oublieras! Réconforté Hector pris la décision de revenir vers sa famille et de fonder sa propre famille pour faire plaisir au sien. Il a même promis au vieux sage de leur apprendre à jouer. Le vieux sage a disparu comme il était apparu. Et Hector tout heureux de sa richesse et de sa sagesse est retourné construire son barrage, mais loin de sa famille. Car il a compris que même un castor ne peu revenir en arrière et que la vie, pour grandir, le pousse toujours en avant : connaître plus, savoir plus, plus de sagesse et plus de richesse. Voilà l'histoire d'Hector le castor de L'Archange Michaël. Belles leçons de vie n'est ce pas? Je suis ravi qu'elle vous plaise. Partagez-là et surtout vivez-là.

Reçu par Cristal

Francine Bertrand www.apprendreafairedesmiracles.com

0 vue

Posts récents

Voir tout

Tél : 1-866-999-2718

sans frais Canada et É.U.

Francine Bertrand ne dispense pas des conseils médicaux ou ne prescrit pas l'utilisation de  technique comme une forme de traitement pour les problèmes médicaux sans l'avis d'un médecin, directement ou indirectement. Dans le cas où vous utilisez les informations dans ce site web pour vous-même, ni Francine Bertrand, les collaborateurs à ce site Web, ou l'éditeur n'acceptent la responsabilité pour vos actions.

© 2017-2020 Conception web Créé avec Wix.com